Tournoi de Montargis

[Oui oui c’est en retard ce compte-rendu, mais est-on vraiment pressé d’en savoir plus sur les mésaventures des joueuses et joueurs du CSA CNSD ? Oui, car pour une fois certains ont GA-GNÉ !!!]

Le complexe sportif du Château Blanc, en photo ci-dessus, fut investi les 24 et 25 mars par une équipe d’infiltration tactique venue de Fontainebleau, équipe assez réduite malgré la qualité toujours intacte de ce tournoi de nos amis montargois.

En SH, les commandos Harold et Xavier remportent 2 matchs sur 3 en poule mais ne dépasseront pas les 8ème et quarts de finale, la prochaine fois ils iront au bout !

En double mixte, après le désormais traditionnel quart de finale du couple présidentiel en DMX P, ce sont Clémentine et le chroniqueur qui s’y collent en D8-D9, leurs subtils calculs les conduisant à concéder le deuxième match de poule (23-25 au 3ème hein, on va pas perdre totalement les bonnes habitudes) pour passer successivement, en deux sets, les quarts (belle série de services ratés !), la demi-finale (les joueurs de Vernou, élégants, nous laissèrent passer, il faut dire que Yann avait été intoxiqué par le spectacle désolant de ma personne en train de se goinfrer de barres et de gâteaux à toutes les étapes du tournoi), et de retrouver nos adversaires de poule en finale ! Après deux sets bien accrochés, la lassitude plus grande de nos opposants, qui avaient des trois sets en cascade dans les pattes, ne semblait pas les faire chanceler, et à 9-15 nous faillîmes baisser les bras, mais en double tout s’inverse, on recolle à 15-15, puis on se retrouve à 17-19, c’était bientôt la fin… sauf que, inspirés par je ne sais trop quoi (le visage de notre VVP flottant dans les airs ? la Providence ?), nous marquâmes les 4 derniers points pour l’emporter, et hop la première place !

Le lendemain [le chroniqueur reçoit une note explicative signée des initiales B.V et adapte son texte], Benjamin et moi-même, parallèlement au tandem Xavier-Arthur (oui Xavier, malgré les médisances tu fais bien partie des nôtres), engageons les débats en DH D8-D9. Benjamin, éreinté par le déménagement de Manu la veille [ladite note évoque 8 armoires normandes, 17 canapés, 5 machines à laver et 4 lave-vaisselle, ça paraît beaucoup ?], est pris d’insupportables douleurs au bras tandis que, perclus de courbatures, je me traîne sur le terrain, ce qui fait, que, sacrifiés pour Clémentine et Manu, nous développons un jeu manquant d’énergie qui nous empêche de franchir la haie du 8ème [oui ma malhonnêteté n’a pas de limites]. C’était évidemment pour mieux saluer la performance de Xavier, qui finit par emporter le tournoi avec Arthur et vengea ses lymphatiques comparses ! Bravo à eux !

Deux trophées dans la poche du club, on vous l’a déjà dit, c’est notre Loirettttttttttttttttttttttttt !

 

 

Facebooktwitter

Les commentaires sont fermés