Fontainebleau-Bois-le-Roi : Fire and advance

[Un cliché d’une équipe heureuse ? Un capitaine qui regarde l’horizon de la victoire ou qui aspire secrètement à quitter cet enfer peuplé de diablotins moqueurs ? Une photo retouchée à la mode stalinienne d’où ont disparu le Président et la Trésorière – comment s’appelaient-ils, déjà ? – bien-aimés ? Une chose est sûre, ça ne s’arrange pas]

Réception de Bois-le-Roi à domicile pour la dernière rencontre de poule, il nous fallait nous méfier car nos amis bacots avaient bien accroché Sénart et battu Mormant, les Bellifontains étaient donc à l’affût.

Clémentine et moi suons pas mal face à nos adversaires de simple, ce sera du trois sets bien accroché et fini pour ma part par un volant ignoble s’enroulant dans le filet à 16-20, après ne pas avoir eu franchement l’initiative face à un Sylvain coriace. Heureusement que le coach Ben était là pour motiver ses laborieux acolytes (« sur le terrain je suis pas terrible, mais j’essaye d’apporter des conseils », dixit), Clémentine se ressaisissant après quelques palpitations.

Pendant ce temps, Alex et Laurent, malgré un relâchement au deuxième set, s’imposent (21-12/22-20), le premier ayant décidé de s’appliquer rien que pour être élu « homme du match », que voulez-vous les motifs de stimulation sont divers dans une équipe…Clément fait quant à lui le job au SH3, 21-16/21-18, il va revenir en grâce !

Nico et Céline se heurtent également à une bonne résistance en DMX1, ce ne sera pas en 3, mais serré quand même avec un 23-21/21-19. Quelques points auraient pu changer de côté dans cette histoire, mais nous tînmes ! Ledit Nico s’impose plus tranquillement au SH2, malgré la ténacité de l’adversaire.

Au DH2, Benjamin accompagne un Alex déchaîné sur ses amortis, c’est un point de plus. En double dames, Martine baille, il ne faut pas la faire jouer après 21h30, mais la promesse d’une tisane et d’un coffret intégral de Derrick la motivent suffisamment et elle fait efficacement déjouer la paire adverse aux côtés de Clémentine, gain 21-14/21-11.

Enfin, le DMX2 nous fait concéder un point avec une remontée de la paire bacote au deuxième set, il faut dire que le coaching désastreux du capitaine à base de « si vous perdez, je quitte le club » n’a pas aidé, retour au manuel de psychologie de base, ne pas pousser les partenaires à révéler ce qu’ils souhaitent vraiment !

Nouvelle victoire 8 à 1 qui nous permet de prendre le chemin des huitièmes, un temps de pause d’ici là. Avanti !

Facebooktwitter

Les commentaires sont fermés