Coupe du Comité, la suite : « soldats du bad, je suis content de vous »

La discipline légendaire du CSA CNSD (propagande d’époque)

[Son ardeur photographique ayant été refroidie par une opposition aussi franche que polie d’Alex (« Ah non, on va pas se faire chier ») à un cliché immortalisant nos exploits, le capitaine en est réduit à de vulgaires recherches Google lui permettant de broder sur le thème napoléonien, il ferait bien de se calmer tant que la sortie de poule n’est pas actée, mais bon, ce club se situe dans une ville impériale, zut à la fin]

Deuxième rencontre de la Coupe du Comité à domicile avec, pour accueillir nos amis/adversaires de la Rochette, une Grande Armée rassemblant les meilleurs éléments de chaque équipe mixte (qui a toussé ?), le serviable hussard Alex accueille nos visiteurs le temps que le capitaine amorce son retour depuis la capitale, tout est en place et c’est parti, baïonnette au canon et muscles en Téflon :

DH1 : Xavier et Alex ne démarrent pas vraiment au 1er set et multiplient les fautes (14-21), ils veulent se ressaisir et on veut bien croire à leur bonne volonté, mais à 14-18 dans le deuxième Harold et moi-même sommes pris d’un léger doute, heureusement un sursaut permet d’aller au troisième, ouf, mais, malgré l’avance dans le dernier set, deux volants de match ça se rate, et la paire de la Rochette ne lâche pas, un service qui permet à Xavier d’observer le volant retomber précisément dans le carré, puis deux fautes de trop et c’est perdu 22-24 !

DD : Martine et Julie sont parées, et face à Caroline et Audrey le score est serré, le premier part 21-23, là aussi Harold et moi sommes en proie aux pires palpitations cardiaques, mais les fameux revers nadaliens de Julie et la couverture au filet de Martine finissent par triompher (21-16/21-17), le précieux point que voilà.

SH3 : le jeune tambour Tanguy a rejoint l’effectif, c’est très dur au premier mais il s’active bien au deuxième pour l’emporter 21-19, puis à nouveau un set difficile, son adversaire a été plus régulier, faut dire que notre Bellifontain était semi-grippé, ça ira mieux la prochaine fois !

SD : Manon me dit en ouverture qu’elle a envie que la journée se termine, allons allons, elle s’embarque pour un nouveau marathon en 3 sets (19-21/22-20/21-17), increvable et un point de plus !

DMX2 : Kim rejoint Harold pour un mixte très disputé, 21-16/17-21, ça se cramponne à chaque point et on sue à mesure que la fin s’approche, juste au moment où je jette un œil Harold nous fait une spéciale « je-suis-à-la -bourre-mais-je-te-place-l’amorti-croisé-qui-tue » pour conclure le match 21-19, quel artiste !

SH1 : J’ai commencé le simple en même temps, Maxime est d’accord pour ramer, alors vogue la galère, pif-paf-pif-paf et quelques longueurs/diagonales/tangentes/amortis plus tard, je gagne le premier d’une courte tête 21-18, au deuxième set un point de 3-3 interminable pour finalement s’apercevoir que l’on n’a pas vu si le dernier volant était faux ou non, « allez, on remet ? », pour vous public ! Équilibré jusqu’à 16-16 mais mon adversaire fait la série de fautes de trop, ça ne sera pas en trois, y’a qu’à demander moi j’aime pas trop ça les matchs trop longs ! Rendez-vous pour une revanche Maxime !

SH2 : Harold et Patrick se livrent à de longs échanges et c’est très serré, mais l’école de la rame bellifontaine est bien représentée par le premier, c’est gagné sur le fil 21-19/22-20 !

DH2 : Alex me promet de ne pas perdre un deuxième match, on se concentre et nous l’emportons assez rapidement sur la paire adverse (21-10/21-13).

DMX1 : Xavier et Martine, toujours, match une fois de plus disputé face à une paire expérimentée Yannick-Audrey, Xavier n’est pas spécialement encouragé par les moqueries d’Alex au premier (16-21), mais Martine a de l’énergie pour deux et remobilise son partenaire, ils continuent leur série de victoires en l’emportant 21-16/21-17 !

On a donc eu chaud et le score aurait pu être bien différent, on garde toutes nos chances avec ce joli 7-2, restera à prouver nos capacités face à Vernou. Merci à l’équipe de la Rochette – qui n’a pas démérité – pour sa bonne humeur, même lorsque nous avons éprouvé quelques difficultés à quitter le camp du CNSD nuitamment !

 

 

 

Facebooktwitter

Les commentaires sont fermés