Grandeur et décadence bellifontaine (Tome I)

N.B : le photoreporter de l’équipe 1, toujours en avance sur son époque, a déposé un préavis de grève depuis le début de la saison d’interclubs…reprendra-t-il le travail avant Noël ?!?

Jeudi 21 novembre, nous recevions Montereau à domicile, équipe bien connue contre laquelle les matchs sont toujours disputés à base de 4-3/3-4 bordéliques. Ce nouvel affrontement allait-il déroger à cette loi d’airain ?

Alors que Caroline (fournisseur officiel en bière belge de l’équipe) s’impose aisément dans son simple dame contre Marion (21-10/21-11), le capitaine s’empresse d’imiter son exemple en gagnant son SH2 en deux sets (oui oui, il est trop vieux pour du 3 sets maintenant, du coup c’est gain ou perte sèche). Un bon début, renforcé par le double dames efficace de Caroline et Clémentine, qui avait une revanche à prendre sur le tandem Marion-Jessica, ce fut propre et bien mené (21-10/21-11).

Je suis là pour aider les joueurs – y compris les adversaires – à progresser.

Benjamin Vincent, coach-entraîneur mentaliste de Fontainebleau
Mais quel est le secret de la trajectoire du volant ?

Le badminton n’est hélas pas un long fleuve tranquille et des cris de dépit, voire des grognements de sangliers ivres, furent identifiés du côté du double hommes : Manu, encore mal remis d’une offensive des microbes automnaux, éructait en compagnie de notre coach Benjamin, dont la zénitude ne semblait pas maximale. Hélas, de fautes en agacements, ils chutèrent face à Romain et Hedi, et en deux sets furent occis.

Confronté à Romain au SH1, notre Savoyard favori Benoît commença très bien (21-13), avec de belles constructions et des amortis dégoulinant le long du filet tels du fromage tombant savamment d’un poêlon. Mais Romain ne s’en laissa pas conter et réagit au deuxième set, les deux gladiateurs étaient fort suants à l’entrée du troisième round. Pendant celui-ci, Romain imprima le rythme avant que Benoît ne recolle au score à 18-18…mais les dernières fautes arrivèrent au mauvais moment et ce fut finalement perdu, sous les applaudissements conjoints des deux équipes, très joli match.

Au SH3, Benjamin joue le jeune Baptiste : supérieur en construction, notre éminent coach souffre cependant face à l’énergie adverse et en perd sa sérénité pour s’incliner 15-21…scénario qui se répète malheureusement dans le deuxième set.

3-3 et un mixte décisif incombant à Clémentine et Benoît donc. La tension monte et les joueurs indisciplinés de l’équipe 1 arrêtent finalement de faire des matchs à côté (enfin, quasiment tout de suite…quelle solidarité !) pour venir encourager leurs partenaires, soutenus par d’aimables joueurs de l’équipe 2 (si si, il y en a !). On commence effectivement à suer après un premier set perdu 18-21, mais la fébrilité de Benoît s’estompe sous les vivats de la foule en liesse et les smashs s’enchaînent accompagnent les amortis bien réglés de Clémentine, pour aller chercher le troisième set…puis la victoire ! (21-15/21-15).

Victoire 4-3 donc, toujours la même histoire face à nos amis de Montereau, ce fut, une fois de plus, chaud !

Buffet couronné par une oeuvre d’art contemporain

Facebooktwitter

Les commentaires sont fermés