Grandeur et décadence bellifontaine (Tome II)

Quelques jours après la victoire contre Montereau, la Jeune Garde bellifontaine (ah non zut, il y avait Martine dans l’équipe, bon, disons la Garde tout court) prit le chemin du Châtelet-en-Brie pour la quatrième journée. Nos vaillants soldats avaient-ils bien ingéré les schémas tactiques et étaient-ils bien reposés du week-end ?

Le bad, c’est simple, ou presque.

La réponse fut franchement négative pour le SH1 du capitaine, qui avait planché sur un article trop tard (ou qui fut juste mauvais, rayer la mention inutile): après un premier set équilibré mais perdu 17-21 contre Jefferson le cogneur, je disparais complètement au deuxième, rien à sauver et un point de moins d’office.

Johann, quoique plus frais, affronta un jeune Valentin bien affûté, malgré tous ses talents défensifs, il s’incline en deux sets 17-21/14-21. Aïe.

En simple dames, Clémentine est sans pitié contre la capitaine adverse (le retour des avalanches d’amortis !) et marque un point impeccable 21-07/21-11.

Au SH3, le coach-mentaliste Benjamin nous livre une belle succession de rallyes face à Vincent, les dégagements sont parfaitement réglés, tous ses revers du fond passent, il court dans tous les sens…avec Johann, on se pince pour vérifier si on ne rêve pas face à une débauche d’énergie aussi inhabituelle, mais non, c’est vrai ! Après un premier set remporté 21-17, il rate cependant une fâcheuse série de services et perd le deuxième 16-21, ça commence à tirer dans les muscles. Au troisième, il accuse le coup et laissera le dernier 10-21, mais un très beau match !

Place au double dames avec le retour de Martine aux côtés de Clémentine, les échanges sont très disputés et quelques petites erreurs font perdre le premier set 19-21. Bonne réaction au deuxième, gagné 21-13, mais le troisième est plus difficile, Anthinéa couvre bien le filet pour la paire du Châtelet, les réflexes de Martine se sont un peu émoussés après trois semaines de pause. Ce sera serré jusqu’au bout mais finalement perdu 18-21, dommage.

La rencontre est perdue mais on tente de se motiver pour sauver un point défensif, mais le DH est rapidement perdu sur des fautes trop nombreuses de Benjamin et moi-même. En mixte, Johann et Martine se démènent après un mauvais démarrage au premier set (10-21), s’agrippent au deuxième remporté 22-20…au troisième, ils jouent le handicap en tournant à 1-11, mais remontent quand même sacrément avant de perdre 18-21…c’était pas notre jour !

Un panneau affichant l’heure, pas le score des visiteurs…

Défaite sévère donc à 6-1, même si deux points ont été ratés de justesse. on fera mieux au match retour, et puis n’oublions pas notre traditionnel argument de mauvaise foi : il fallait que le gymnase ferme à 22h30 pile, d’où le fait de perdre certains matchs rapidement ! Merci à Clémentine de nous avoir sauvés du naufrage complet, la semaine prochaine nous accueillerons Vernou 2.

Facebooktwitter

Les commentaires sont fermés