A l’aventure compagnon !

Après plusieurs comptes rendus rondement mené par notre Grand reporter de Guerre, il était temps au « PolitBuro » de reprendre la main sur leurs rédactions, et de laisser à notre reporter de terrain le temps d’affuter sa plume lors de stage commando chez Libé et le canard enchainé.

Après une première partie de saison acharnée soldée par une pause hivernale et festive bien méritée, nous nous retrouvions avec nos tous nouveaux classements pour débuter les matchs retours, et si nous pouvions avancer en sous-marin lors des matchs aller, les ambitions de l’équipe 3 commencent à se dévoiler, ainsi que nos objectifs : se maintenir en D4 et batailler pour les places d’honneurs de la poule !

Autant vous dire que l’on avait du monde de motivé pour cette reprise. Thibault notre poulain passé de « bleu » à « n°10 » en l’espace de 6 rencontres, était partie peaufiner son pas chassé au ski. Kimi toujours dans le désarroi à cause de ce foutu Boris du 10 Downing Street ne  pouvait venir jusque dans la cité des scouts, et Alex faisant une pause dans les danses de chacha, avait opté pour les jeux de sociétés. Quant à notre Caliméro national il nous a avoué sa passion récente pour les œuvres de Jean-Baptiste Poquelin et tout particulièrement pour celles des années 1673… Nous prévoyons donc des séances de coaching par Thibault pour lui faire assumer son nouveau rôle de P10 au sein de l’équipe.

Nous avons donc fait une équipe commando pour aller affronter Château-Landon sur leurs terres et leurs joueurs tout droit sorti de Vulcain. La soirée s’annonçait rude, mais nous pouvions faire preuve de beau geste et titiller les leaders de la poule.

Nous entamons la soirée par le double dame avec Juju et notre Captain, prête à en découdre et à montrer que cette période de foie gras et bûche de noël n’a pas entamé leur détermination ! Le match s’annonce serré, se rendant coup pour coup, les filles tiennent bon dans leur placement et saisissent la moindre attaque, ainsi que le moindre plongeon pour faire vaciller les filles adverses. Quelques fautes directes donnent l’avantage à la paire Virginie et Charlotte de Château-Landon et termine le match à leur avantage 21/16 et 21/17.

La célèbre défense bellifontaine…

En même temps avait lieu le simple homme 2 contre le premier D9 de la soirée (et oui vous lisez bien le premier…). Me voilà envoyé au front en SH2, alors qu’avouons-le, avec la promotion de tous mes comparses joueurs de simple lors des matchs aller, je pensais me la couler douce en SH3 pour les matchs retour… Je retrouve donc en SH2 Yoann qui avait su, lors des matchs aller, trouver la faille sur notre Dandy Jeff lors du SH1, autant dire que la rencontre s’annonçait pas aisé pour la reprise. Une fébrilité sur le début de rencontre de mon côté laisse filé quelques points, s’ensuit de beaux échanges, mais l’expérience et la précision sont bien à l’avantage du Castelandonnais. Seconde défaite de la soirée 21/11 et 21/09.

Pendant ce temps-là Jeff et notre Grand reporter JL (dit J-Lou pour les intimes) avaient entamé le double homme contre Eric et Régis. Match sous tension, car nous avions un réel potentiel de victoire sur ce double avec notre binôme de choc, dont J-Lou qui avait sienne la devise scout, en remplaçant au pied levé notre Caliméro à l’épaule réfractaire. Notre duo de choc entame donc ce match « raquette entre les dents » Autant vous le dire tout de suite, ce match a répondu aux attentes avec une rencontre de haute volée. Nos joueurs se rendant volant sur volant, enchainant de belles défenses et des attaques ciselé, à vous trancher de la ciboulette en un mouvement. Jeff et J-Lou remporte le premier set 19/21 ! Le deuxième set démarre plus sereinement pour notre paire, et commence à amener ses sources de relâchement, où notamment nos deux « J » commencent à s’admirer mutuellement au lieu de rester concentré sur le match. La suite logique arrive donc avec la perte du second set 21/16.

« Mais qu’est ce que tu te déplace bien J-Lou… »

Nous voilà donc parti pour un match marathon en 3 sets, redonnant un peu de tension à l’évènement avec notre potentielle première victoire de la soirée. Les volants filent à une vitesse affolante au-dessus du filet ramenant un public averti à suivre cette rencontre décidément incertaine. Notre paire plus concentré maintient la barre haute  et fait la course en tête (bon ok une courte tête) dans ce 3e set, mais conserve leur travers de concentration malgré un coaching avisé de la présidence. Ce dernier set joue les prolongations jusqu’à ce que Château-Landon dévoile enfin la martingale de leur équipe : « Régis la Chance » ! Lors d’un volant de match en notre faveur, Régis sauve le smatch assassin de Jeff annonçant la victoire Bellifontaine. Pris par surprise de ce retournement de situation rééquilibrant la situation, Éric et Régis clôture le match à 25/23. Une rencontre qui a su mettre en émoi l’auditoire avec son dénouement à rebondissement, mais qui ne débloque toujours pas notre compteur de la soirée.

Le public averti, est au plus près du terrain pour suivre le dénouement de ce double à rebondissement

Autant vous dire que la soirée s’annonce mal avec 3 défaites à notre actif, et que l’on enchaine avec les 3 derniers simples de la soirée, ou Château-Landon aligne modestement que des D9…

Nous poursuivons donc avec le simple dame ou Julie part au combat contre Anna-Maria. Adversaire redoutable, mais notre Juju ne se laisse pas démonter et attaque comme un beau diable cette rencontre. Les coups se suivent et la personne en difficulté n’est pas celle que l’on croyait sur le papier, Julie arrive en tête à la pause. Après un léger coaching lui faisant remarquer que son adversaire n’a pas de revers (un changement de main efficace lui permet de rattraper tous les volants en coup droit…) notre Julie ne se laisse pas démonter et clôture le set. Galvanisé par cette première partie de rencontre, elle garde la tête froide et poursuit de même en seconde période avec au final une victoire 11/21 et 15/21, permettant par la même occasion de débloquer notre compteur de la soirée !

On ne lâche rien, et l’on couvre le terrain!

Pendant ce temps nos deux compères du double homme étaient partis pour leur simple respectif. Jeff en SH1 rencontrait Ewan, qui bien que son jeune âge ne le laisse paraitre et la futur terreur du club castelandonnais. Une précision affolante, une endurance insolente, notre Dandy se retrouve en difficulté lors de cette rencontre et laisse filer les points. Une nouvelle défaite pour nous 21/06 et 21/12.

De son côté J-Lou retrouvais un ancien du CSA, transfuge du mercato estival entre nos deux club Harold joue désormais chez l’ennemi. Notre Grand reporter évitant les simples pour cause de patte folle, n’écoute que son courage et son sens du devoir, pour aller au charbon contre notre ancien de l’équipe 2. Bien que remonté comme une pendule suite à sa défaite sur le fil en double homme, JL n’arrive pas à suivre la cadence imposé par Harold, et ce malgré quelques bons coups bien placé. J-Lou s’incline 21/14 et 21/10.

Nous en sommes donc à 5-1 en faveur de nos hôtes avant le dernier match de la soirée le double mixte, certes la rencontre est plié, mais l’on s’y attendait, mais l’équipe 3, ne laisse pas un genou à terre si facilement !

Nous partons donc avec le Captain pour le dernier match de la soirée, le double mixte. Nous y retrouvons Régis la Chance et Lorraine, pour un match somme toute équilibré avec une patte gauche de chaque côté, et qu’avec Fanny nous connaissons maintenant la baraka de Régis. Nous entamons le match concentré et déterminé à ne pas finir cette rencontre de la même manière que lors de notre déconvenue contre Bois-le-Roi. Le match est séré, se rendant point pour point, jusqu’à la reprise de milieu de set, ou quelques services gagnant de Captain, et des retours sur « mon » coup droit nous donne l’avantage (nous soupçonnons que bien que chanceux Régis et Lorraine n’ait pas remarqué de suite ma patte gauche nous offrant un avantage certain). Nous entamons le second set en confiance et relâchons plus nos coups, offrant de beaux duels à quatre face à leur défense de fer (si tout le club de Château prend exemple sur la défense de Régis ils vont vraiment devenir compliqués à battre…). Nous trouvons néanmoins la faille en fin de rencontre et clôturons donc à 15/21 et 16/21.

La soirée se termine sur le score de 5-2 pour Château-Landon, à un retour magique de Régis qui nous prive du bonus défensif. Bien que défait, mais l’on s’en doutait un peu, nous repartons content d’avoir fait mieux qu’au match aller, et d’avoir pu voir Julie manger du Lion en simple Dame.

Un indice se glisse dans cette image sur la personne qui est tombé sur la fève lors du pot…

La soirée se termine par un pot fort convivial, comme toujours avec Château-Landon. Surement l’esprit scout…

Facebooktwitter

Les commentaires sont fermés