FONTAINEBLEAU 3 Vs BOIS-LE-ROI 2 : LE RETOUR (Un derby fratricide !)

CHAPITRE 1 : Duel au sommet

Tout commença avec un premier match catégorie simple messieurs avec les meilleurs éléments des équipes respectives. Jonas classé D9 nous proposa un jeu propre et sérieux pour venir à bout des charges de notre Flo. Il fut brave et valeureux mais la lutte était inégale, c’est donc logiquement que cet affrontement se termina par le score révélateur de 21/9 et 21/11. Le spectacle ne faisait que commencer.

CHAPITRE 2 : Papy fait de la résistance

Pendant ce temps sur le terrain du fond, nous pouvions assister à une lutte acharnée entre JL et un adversaire (Vincent) qui potentiellement sur le papier était à sa hauteur. Dans les faits, le 1er set fut quelques peu accroché en témoigne le score de 21/15. Cependant lors du 2nd set, JLo qui n’a qu’une religion (“ne jamais faire de simple”) nous démontra que le double et le simple sont 2 disciplines voire presque 2 sports différents. Défaite logique avec un 21/9. Dur ! Mais JL va enfin pouvoir souffler un peu et se reposer. Merci Vincent d’avoir abrégé ses souffrances…

CHAPITRE 3 : La guerre des nerfs

Alors que Bois-le-roi compte déjà 2 victoires, la foule en délire put voir entrer en piste 2 combattants qui voulaient en découdre. Gil (arrivé un peu tard en début de saison qui n’était donc pas présent à l’aller) opposa au (BC)BG de l’équipe une lutte acharnée. Les 2 joueurs classés P11 officiellement ont dû allonger les échanges afin de trouver la faille chez l’adversaire. Les 2 manches en poches pour JF (2 fois 21/17), cela permis à notre équipe une 1ère victoire.

Allez les gars, on fait comme les gilets jaunes, on lâche rien !

CHAPITRE 4 : La fessée

Sur le terrain central, les spectateurs scandaient en silence le nom des athlètes féminines qui devaient amener un nouveau point à leur équipe catégorie simple dame. Avec une victoire pour Fontainebleau, et nous pouvions revenir à 2-2. Mais Sylvie de Bois-le-roi n’en n’avait pas décidé de la sorte. Elle avait la rage au ventre. Cela se sentait à des lieux à la ronde. Notre Capt’ain bien que vaillante ne put à aucun moment dérouler son jeu. L’opposition fut brève mais intense. On put même entendre distinctement marmonner dans les gradins : “Elle est vraiment courageuse cette Fanny” ou bien encore : “Quelle bravoure !”… Toujours est-il que le score fut net et sans possible contestation : 21/7 et 21/6. Tous les espoirs de l’équipe 3 venaient de s’envoler en quelques minutes. Il faudrait maintenant un miracle pour que nous puissions repartir avec la victoire finale.

CHAPITRE 5 : Une belle équipe

Il était alors venu le temps des rencontres en double. Et pour commencer, c’est notre paire JLo-Flo qui initiait les hostilités. Lors du 1er set, la paire baccote eu l’occasion de réaliser quelques beaux points et on sentait que tout était possible dans ce match. Notre belle équipe assurait ses points et faisait déjouer leurs adversaires, on pouvait même sentir un début d’osmose qui commençait à naître entre nos 2 bellifontains : 21/14. Le 2nd set se révéla plus serré mais tous les espoirs restaient permis. Chaque point était accroché, les mâchoires étaient crispées, la sueur coulait à grosses gouttes mais l’avantage du terrain ne permis pas à nos adversaires de remonter la pente.

Bravo les gars, cela faisait donc 3-2 pour BLR.

CHAPITRE 6 : Drôles de dames

Alors que la liesse était dans les tribunes, on put voir une petite “Hola !” s’amorcer. Ah, non, il ne s’agissait en fait que d’Alex qui s’étirait les bras… Et c’est normal, puisque c’était son tout d’entrer en jeu. Alliée de Fanny, elles devraient faire fort pour surpasser une paire bien classée et à priori habituée à jouer ensemble. La lutte fut acharnée, et en deux sets rondement menés bois-le-roi pouvait maintenant compter au score 4-2.

La victoire était acquise pour nos hôtes. Maintenant nous ne pouvions que sauver l’honneur…

CHAPITRE 7 : Apocalypse now

Lors de ce dernier match, Alex et JF commencèrent bien mal la rencontre. La faute à un manque de coordination et un JF qui n’était pas dans le match. Des erreurs bêtes, des petits coups en direction d’une Amélie qui bien ancrée derrière le filet renvoyait tout avec beaucoup de vivacité. On ne faisait pas jouer l’adversaire. Lourde défaite 21/9 pour débuter, il fallait désormais jouer autrement. Après quelques discussions entre nous, et 3 ou 4 secondes de réflexion, il était temps de passer aux choses sérieuses. Le 2nd set se révéla âpre. La guerre était déclarée. Nous avions même eu l’occasion de remporter ce set mais nous ne pûmes que concéder une défaite avec un 23/21 qui restera graver à jamais dans les mémoires.

Allez, il était temps maintenant de passer au meilleur : La grande bouffe !

Facebooktwitter

Les commentaires sont fermés.