Alerte à la melonguite au Châtelet!

Après la victoire à Bois-le-Roi de la semaine dernière, nous devions nous rendre au Châtelet en cette froide soirée de décembre.

Guidés par la lueur phosphorescente du pull orange de Clémentine, tel un phare dans la nuit noire, nous réussîmes à trouver le gymnase à travers le brouillard.

Arrivés au gymnase, c’est un modèle d’équipe qui se prépare (se réchauffe) avec des tours de terrain en petite foulée. On voit tout de suite que les adversaires sont impressionnés. Malheureusement pas de photo pour le prouver, j’entends déjà les langues fourchues du club dire que c’est du mytho.

Grosse ambiance au gymnase Gérard Foucher

Nous commençons les matchs sur trois terrains.

En simple dames, Clémentine se montre impitoyable avec son adversaire et lui inflige un 03-21 02-21. « Mais j’ai été souriante pendant le match » tente-t-elle de se justifier, après avoir fait verser quelques larmes à la joueuse du Châtelet. Même la cruauté peut être souriante

Tenue camouflage sur le terrain de simple du Châtelet!

En double hommes un, trop de fébrilité du côté de notre paire. Laurent et moi perdons en 3 sets, après avoir eu une balle de match dans le troisième. En bon capitaine, pour marquer mon retour, j’obtenais la première défaite de la soirée pour l’équipe !

La foule en délire dans les tribunes pleines à craquer

Dans le même temps, notre Vicky Larson national s’arrachait en SH1 face à Francky du Châtelet. Vicky versus Francky, ça fait plus battle de break dance que match de bad, je pense qu’on est tous d’accord là-dessus. Et c’est pas les petits cris façon Mickaël Jackson qu’il poussait pendant le match qui vont nous faire dire le contraire. Il faut dire que Francky lui a donné du fil à retordre avant de craquer dans le troisième set 21-18 19-21 10-21.

Vas-y Vicky c’est bon, vas-y Vicky c’est bon bon bon

On enchaîne avec le simple hommes 2 et l’entrée en lice de Benjamin, qui a fort à faire face à un Franck (pas Francky, l’autre Franck !) très propre. Le deuxième set est plus accroché mais notre joueur s’incline 21-12 21-17.

En même temps, comment gagner sans porter le maillot du club? Nous dirons donc que nous ne le connaissions pas.

S’en suit le double dames, avec le retour de la terrible paire Julie-Clémentine. Nos joueuses tombent sur une paire moins forte en face, et après quelques points un peu cafouillés, s’imposent 12-21 05-21.

Julie qui garde la polaire en mode zéro respect, franchement y a plus de valeurs dans ce club

Les deux derniers matchs sont le mixte et le double hommes 2.

En mixte, association inédite de Victor et Julie. Notre joueur pose les choses avant le match : « Ecoute Julie, je suis à 100 % de victoires pour le moment, me fais pas perdre mon premier match ». Oh my god. On est clairement sur une crise de melonguite aiguë. A ce moment-là, je me tâte à appeler les urgences. Je sais l’effet que ce syndrome a eu sur Xav, je ne veux pas voir la même chose dans mon équipe. Mais, faiblesse de management ou opportunisme, je laisse passer l’affront. Après tout, est-ce plus grave d’avoir Melong II dans son équipe ou bien des joueurs qui n’aiment pas la bière (ils se reconnaîtront) ?

Melonguite (nom féminin): littéralement « inflammation du melon », ce mal a été observé par les scientifiques pour la première fois sur un certain Xavier C. (d’où l’ajout du « g » après melon) dans la région de Fontainebleau.

Nos joueurs attaquent donc leur rencontre et, une fois que Vicky a compris le principe de la zone de divorce, s’imposent largement 12-21 09-21.

9ème victoire de rang en IC pour notre melon charentais

Le dernier match est vite fait bien fait pour Benjamin et moi, face à une paire qui a eu du mal à se réchauffer. Nous gagnons 04-21 08-21.

La raquette haute au filet, comme tu m’as appris coach!

Nous poursuivons notre bonne série avec cette victoire 2-5. Prochain rendez-vous vendredi 15 à la Rochette ! Allez, à’tchao bonsoir !

AVIS DE RECHERCHE:

Les forces de l’ordre nous ont signalé la disparition d’un certain Mathieu Laurent. Il est à ce jour toujours recherché par son équipe pour jouer des matchs d’interclubs. Il a été aperçu pour la dernière fois ce week-end dans les alentours de Montargis, en compagnie d’une abeille géante. Si vous avez une quelconque information à son sujet, merci de vous rapprocher du club.

Facebooktwitter

Les commentaires sont fermés.